,
Retour au menu



Retour au menu - Caricature de Rossini

Plan du site
Les brèves du site
Réactions aux articles
 
Statistiques
 
Participer
Espace rédacteurs
 




Des liens à suivre ...

  • Opéra de Barie
  • Vocalises.net
  • Renault Primaquatre
  • Rénovation Maison
  • Le site des pinasses
  • Terre des graves
  • Opérette ANAO
  • Le Melody
  • Rocade Bordelaise
  • Les Délassements comiques


  • Qrcode Opéra de Barie
    En réponse à:
    Bary-ténor bassisant

    En réponse au message :
    > Heldentenor ?

    Ténor de taille, si c’est bien de ça dont vous parlez est effectivement un vocable dont on m’a affublé à une époque sans que je sache réellement de quoi il s’agissait.

    C’était effectivement, en plaisantant, pour le plaisir de mettre de la confusion que je l’ai employé, je le confesse.

    Je n’ai jamais rencontré l’expression "ténor de taille", et c’est logique, puisque le ténor était réparti entre "haute-contre" et "taille" dans ce système de classification. J’y viens.

    La taille, c’est, toujours dans la classification baroque française, un ténor grave, qui peut assez aisément être chanté par des barytons, surtout s’ils ont de l’aigu.

    Imaginant que votre couleur doit être plutôt sombre pour un ténor et votre centre de gravité plus bas qu’un leggiero, je suggérais cela, mais ça n’a de sens que dans la classification française de l’époque. La taille se situe entre le haute-contre et la basse-taille (basse plutôt aiguë).

    Actuellement la personne qui me fait progresser me classe chez les heldenténors, je ne sais pas si tout ça se rejoint...

    L’idée est la même (ténor aux sonorités légèrement barytonantes), mais la voix pas du tout. Il faut vous entendre pour le dire : tout dépend de la puissance, de l’endurance, de la couleur, de la capacité à soutenir de grands intervalles, etc.
    Je peux vous assurer qu’on fait très facilement la différence entre les deux. (Au passage, la taille ne fait pas de contre-ut.)

    Ce que j’en ai compris, c’est qu’il s’agit d’un ténor qui n’a pas forcément de aigüs très elevés, mais qui a beaucoup de puissance. Il semble que l’on retrouve ces ténors, surtout chez Wagner... pourriez vous nous éclairer la dessus ?

    Le heldentenor est spécifique au répertoire wagnérien (typiquement Tristan et Siegfried), mais on trouve des formats similaires chez R.Strauss (Kaiser, Bacchus) ou chez les français admiratifs de Wagner (Samson chez Saint-Saëns).

    Effectivement beaucoup de puissance, une très grande étendue, une voix aux couleurs légèrement barytonales. Il faut avoir de l’aigu, et maîtriser les grands sauts d’intervalles, mais, comme vous le suggériez, le centre de gravité de la voix est plutôt bas.

    pourquoi pas écrire un article si le coeur vous en dit.

    Ce serait avec plaisir si vous jugez ces informations utiles.
    J’imagine que ce serait sur les classifications vocales ?

    Je suis bien sûr à votre disposition pour plus amples renseignements. davidlemarrec chez online.fr .

    Bon dimanche !

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.