,
Retour au menu



Retour au menu - Caricature de Rossini

Plan du site
Les brèves du site
Réactions aux articles
 
Statistiques
 
Participer
Espace rédacteurs
 




Des liens à suivre ...

  • Opéra de Barie
  • Vocalises.net
  • Renault Primaquatre
  • Rénovation Maison
  • Le site des pinasses
  • Terre des graves
  • Opérette ANAO
  • Le Melody
  • Rocade Bordelaise
  • Les Délassements comiques


  • Qrcode Opéra de Barie
    En réponse à:
    Opéra de Bordeaux saison 2008/2009

    En réponse au message :
    Opéra de Bordeaux saison 2008/2009

    Bonjour Jean-Marc,

    Dans ce programme, vous avez omis de mentionner le récital de Roberto Alagna. Je sais qu’il ne fait pas toujours l’unanimité, mais c’est tout de même une personnalité importante du paysage lyrique actuel. Il est vrai que le programme proposé (mélodies siciliennes) sort du cadre de l’Opéra.

    Le Tannhauser est inespéré. Je doute évidemment de retrouver l’émerveillement ressenti il y a plusieurs années au Châtelet, face à un Peter Seiffert absolument solaire. Je n’ai pas regardé le plateau des interprètes pour cet opéra à Bordeaux : j’espère qu’on ne les fera pas chanter en slip kangourou avec une plume dans le paf et que -par pitié !- la distribution sera à la hauteur.

    Je garde en effet le souvenir atterré d’un Lohengrin au grand théâtre, avec un rôle titre à la voix tubée, affublé d’une brioche digne de Falstaff -ceci m’ayant fait dire qu’il avait du coffre mais qu’il le portait plutôt bas. Même topo pour un Tristan au Palais des Sports : une "mise en espace" où un nabot huileux et dégarni, vautré sur un banc d’école, enchainait coups de glotte et dégueulandos d’une insupportable voix d’arrière gorge.

    L’édito d’Alain Juppé me laisse donc quelque peu songeur : j’ignorais que Bordeaux était également une capitale culturelle musicale. Pour le répertoire Wagnérien, en tous cas, il y de GROS efforts à faire, parce que certaines de nos programmations ont du faire bouffioler quelques rates ici et là en France.

    Concernant le Tour d’écrou de B.Britten je sais maintenant où vont vos préférences, ce qui explique votre commentaire maussade. Ce n’est pas une oeuvre facile, mais elle n’en reste pas moins un pilier majeur du répertoire moderne. En ce qui me concerne, j’en suis encore à des choses plus simples. Cette porte s’est ouverte pour moi le jour où j’ai entendu le "Château de Barbe-Bleue" de Bartok (version Pierre Boulez avec Jessye Norman & Laszlo Polgar - Deutsche Grammophon). Ça reste très abordable et ç’a été pour moi un sacré coup de poing dans la figure.

    Bref, toujours la même remarque : la programmation des oeuvres semble plutôt intéressante (hors baroque, domaine dans lequel je serai bien en peine de formuler un avis) mais c’est la qualité des interprètes qui m’inquiète. Pourquoi proposer les oeuvres les plus écrasantes du répertoire si Bordeaux n’a pas les moyens de s’offrir des interprètes valables ?

    Il ne faut pas chercher à poèter plus haut que son luth : j’espère donc que la réduction du nombre de spectacles que vous soulignez, stats à l’appui, se fera au profit de la qualité.

    Bon, je sais que je ne suis pas très objectif car nous n’avons pas renouvelé notre abonnement Opéra au grand théâtre cette année (manque de temps, et surtout mécontents du plan tarifaire de la salle). Je fonde donc mon opinion sur nos avanies antérieures : précisons que dans le répertoire Wagnérien, elles furent cuisantes. Je dois être un peu aigri, ce qui influence probablement mon avis sur le reste ...

    PS : quelqu’un a-t-il eu l’occasion de voir un Opéra "lourd" au Pin Galant (je crois qu’il y a eu plusieurs Puccini) ? Si oui, qu’avez vous pensé des interprètes ? Je m’interroge sur ces productions.

    Fabien

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.