,
Retour au menu



Retour au menu - Caricature de Rossini

Plan du site
Les brèves du site
Réactions aux articles
 
Statistiques
 
Participer
Espace rédacteurs
 




Des liens à suivre ...

  • Opéra de Barie
  • Vocalises.net
  • Renault Primaquatre
  • Rénovation Maison
  • Le site des pinasses
  • Terre des graves
  • Opérette ANAO
  • Le Melody
  • Rocade Bordelaise
  • Les Délassements comiques


  • Qrcode Opéra de Barie
    En réponse à:
    Ténor, un long apprentissage

    En réponse au message :
    Ténor, un long apprentissage

    Salut Michel,

    Je ne généralise pas, je parle de ma propre expérience. Depuis que j’ai commencé à chanter, aucune femme n’a remis en question la tessiture qui m’avait été attribuée au départ. Seulement quelques hommes qui sont plus rares dans ce métier ont gratté un peu et m’ont affirmé que j’étais ténor.

    Le premier et le plu illustre, Michel DENS, qui avait du voir du monde dans sa vie, a passé deux heures avec moi et m’a assuré à l’époque que j’étais ténor. Pour les aigües "ça viendra" m’avait il dit... en me laissant entendre qu’il ne fallait pas que j’écoute trop ceux qui me disaient le contraire.

    Le second fut Jean-Louis Elie qui eut une carrière assez conséquente d’après ce que l’on m’en a dit s’est écrié après un ave Maria de Schubert ... "Mais vous êtes ténor !"

    Le troisième était notre ami Australien, qui si ont peut lui reprocher plein de choses a un vrai sens musical.

    Jamais une seule femme ne m’a laissé entendre que je pouvais être ténor !

    Christian Lara (bonjour à toi si tu me lis) a longtemps hésité à m’installer dans une catégorie, depuis trois semaines, il me laisse entendre que "l’on va en étonner plus d’un" et que la voix se pose, là ou on ne l’attendait plus...

    Vendredi dernier je répétais pour un après midi lyrique qui doit avoir lieu dimanche prochain avec mon ancienne prof Lise Daly et les protagonistes m’ont dit que j’avais fait de superbes progrès et que ma voix avait changée. J’ai chanté entre autre, "je t’ai donné mon coeur" (dans le ton, ce qui n’est parait il pas le cas de certains ténors regionaux) et mon ancienne prof, cette année, ne m’a pas dit que j’étais fou de chanter ténor comme elle me l’avait dit l’an dernier.

    Les certitudes semblent donc se déplacer et je crois que la classiffication des voix n’est pas un truc que l’on peut déterminer en un quart d’heure....

    Voilà de quoi éclairer mes propos, c’est un ressenti par rapport à une expérience vécue... allez encore un an et vous serez tous convaincus ;-) ... et je n’ai rien contre les femmes, "je suis tout contre"

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.