,
Retour au menu



Retour au menu - Caricature de Rossini

Plan du site
Les brèves du site
Réactions aux articles
 
Statistiques
 
Participer
Espace rédacteurs
 




Des liens à suivre ...

  • Opéra de Barie
  • Vocalises.net
  • Renault Primaquatre
  • Rénovation Maison
  • Le site des pinasses
  • Terre des graves
  • Opérette ANAO
  • Le Melody
  • Rocade Bordelaise
  • Les Délassements comiques


  • Qrcode Opéra de Barie
    En réponse à:
    Définition du passage de la voix

    En réponse au message :
    Définition du passage de la voix

    Bonjour, il y a longtemps que je n´étais pas venue .
    J´ai pris un peu de temps pour écouter Marie-Nicole Lemieux et apres l´avoir entendu , je ne dirais certainement pas qu´elle
    est mezzo-contralto ou contralto . Je dirais mezzo central , voire mezzo aigu . Son timbre de voix évoque de tres pres
    Bartoli et elle a abordé des airs, des rôles ( Isabella
    de Rossini , par exemple) qui sont nettement écrits pour une voix de mezzo qui demande solidité dans le médium et l´aigu.
    Personnellement, je n´arrive pas á tenir dans sa tessiture.
    Mais apres, c´est vrai qu´elle semble avoir une tres bonne technique pour ne pas forcer le poitrinage mais cela n´en fait pas pour autant une alto .
    A l´inverse, on trouve de vraies contraltos ( pour moi, une vraie contralto devrait être capable de chanter sans peine dans un registre de ténor aigu ) qui , même sans le vouloir, ont un registre bas poitriné .
    Kathleen Ferrier, oui, un vrai contralto qui reste en voix de tête mais de toute facon, il est rare qu´un air comprennent les notes extrêmes de l´étendue d´une voix.

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.